L’invention de Hugo Cabret, Brian Selznick

16 10 2011

Présentation de l’éditeur 

Hugo Cabret est un orphelin. Son oncle l’héberge dans les combles de la gare dont il est chargé de régler les horloges. Or, le garçon a une obsession : achever de réparer l’automate sur lequel son père travaillait avant de mourir dans l’incendie du musée où il était employé. Hugo est persuadé que cet automate a un important message à  lui délivrer…

Un fillette amoureuse des livres, un vieux marchand de jouets, hargneux, une clé volée, un dessin mystérieux, un précieux carnet de croquis forment les rouages de cette fascinante énigme.

Brian Selznick, à fois conteur, dessinateur et concepteur de livres, mêle l’illustration, le roman en image et le cinéma pour créer une forme de récit inédite et offrir au lecteur une expérience unique.

 

L’auteur

Brian Selznick est un auteur américain pour enfants et un illustrateur. Il a reçu un prix prestigieux pour  L’invention de Hugo Cabret : la médaille Caldecott en 2007 qui décerne le meilleur livre illustré pour enfant de l’année. Un nouveau livre est en cours et qui j’espère sera bientôt traduit en français !

Pour plus d’information sur l’œuvre de l’auteur : le site du livre : http://www.theinventionofhugocabret.com/index.htm

 

Le livre

Editions Bayard jeunesse (que je remercie fortement) – 533 pages

L’objet en lui-même est magnifique, illustré à la perfection, une mise en page sublime, un objet magique.

 

Mon avis

Dès que j’ai eu le livre entre les mains, j’ai tout de suite eu envie de le lire, malheureusement j’avais déjà commencé un autre livre. J’ai donc du attendre et plus je regardais le livre, plus il m’attirait et plus je savais que ça allait être un coup de cœur. J’ai eu peu de coup de cœur pour des livres mais je peux dire que celui-ci, c’est le meilleur de mes coups de cœur !

Dès les premières pages, on est plongé dans ce magnifique roman illustré où on nous explique comment lire ce livre pour en profiter pleinement !

« Ne tournez pas la page trop vite ! Imaginez d’abord que vous êtes assis dans le noir, comme au cinéma avant le début d’un film. »

L’auteur arrive à merveille à concilier le livre et le cinéma, sans pour autant de s’aider de vidéo à voir sur internet, comme beaucoup de livres le font maintenant. Au contraire, à l’aide de ses dessins, nous avons l’impression de suivre une adaptation cinématographique des événements décrits dans l’histoire. Et juste un mot pour décrire les illustrations : sublimes. J’adore le dessin et l’auteur excelle dans cet art, où avec de simples dessins, se dégagent toutes les expressions des personnages et toute la puissance de l’histoire.

Je ne vais pas vous parler de l’histoire, la quatrième de couverture en dit assez et j’ai peur de trop vous en dire. En tout cas, l’auteur sait merveilleusement bien dessiner et sait aussi merveilleusement bien écrire. Deux arts magnifiques et difficiles, que l’auteur exploite à merveille. Beaucoup de personnages attachants à découvrir et hauts en couleur comme Hugo, Papi Georges et Isabelle.

Pour finir, ce livre nous fait découvrir les débuts du cinéma muet, celui de Georges Méliès, un univers magique que nous découvrons à travers des photos.

 

Pour finir, ma note

Un véritable coup de cœur, un livre illustré pour les enfants, mais aussi pour les plus grands, qu’il faut avoir lu au moins une fois dans sa vie. Un petit bijou qui se lit vite, trop vite, mais qui permettra de le relire très souvent pour redécouvrir cet univers magique.

 

Quelques citations

P145 : « A l’opposé du café, près de la salle d’attente principale, il y a deux tables de bois couvertes de livres et, entre elles, une porte avec l’inscription : R.LABISSE, LIVRES NEUFS ET D’OCCASION […] La boutique est imprégnée d’une odeur de vieux papier, de poussière et de cannelle qui lui rappelle l’école, ravivant des souvenirs heureux de son ancienne vie. »

P193 : «  Hugo la regarde farfouiller dans la serrure avec l’épingle, jusqu’à ce qu’un clic libère le battant.

–          Où as-tu appris cela ? s’étonne Hugo.

–          Dans les livres. »

 

P378 : «  Je m’imagine que le monde est une machine géante. Tu sais, dans les machines, il n’y a pas de pièces en trop. Elles ont exactement le nombre et le type de pièces  qui leur sont nécessaires. Alors, je me dis que, si l’univers entier est une machine, il y a bien une raison pour que je sois là. Et toi aussi tu as une raison d’exister. »

 

P510 : « Le temps peut vous jouer des tours de toutes sortes. En un clin d’œil, des bébés apparaissent dans des landaus, des cercueils disparaissent dans la terre, des guerres sont gagnées et perdues, et, tels des papillons, les enfants se métamorphosent en adultes. »

 

Petits plus

La bande annonce de l’adaptation qui sortira le 14 décembre en 3D et réalisé par Martin Scorese qui a également produit une adaptation fidèle d’un livre ; Shutter Island de Dennis Lehane, j’espère que celle-ci sera à la hauteur.

 

Livre lu dans le cadre 1/24

Premier livre lu pour ce challenge et un coup de cœur, j’espère avoir encore de belles surprises !

Publicités

Actions

Information

12 responses

18 10 2011
Catherine

Je l’ai noté pour ne pas l’oublier 😉 (merci pour cette découverte !).

5 11 2011
nodreytiti

Je suis contente de faire découvrir ce livre, car il faut vraiment le lire!

19 10 2011
Luthien

Ce livre a l’air superbe !

5 11 2011
nodreytiti

Je confirme, il l’est! Un livre magnifique, je n’ai pas d’autres mots!

5 11 2011
Luthien

Je l’ai emprunté à la bibliothèque, je le lirai d’ici peu. 🙂

5 11 2011
nodreytiti

J’ai hâte de découvrir ton avis.

21 10 2011
Mya Rosa

Quel enthousiasme. Il a l’air merveilleux ce livre !

5 11 2011
nodreytiti

Il l’est et je suis sûr qu’il te plaira.

1 11 2011
missycornish

Coucou! Je viens faire un ptit tour pour découvrir ton blog, très sympa. J’aimerai bien voir le film, mais j’espère lire le roman jeunesse avant. La couverture est très belle, ça rappelle un peu les romans d’Erik L’homme.

5 11 2011
nodreytiti

Merci pour ton passage. J’espère que tu pourras le lire avant la sortie ciné, moi je n’aime pas voir le film avant! En tout cas, j’irai le voir au ciné j’espère que l’adaptation sera réussie. Je n’ai pas encore lu Erik L’homme mais j’ai bien envie de découvrir A comme Association.

13 11 2011
Mya Rosa

Je l’avais repéré chez Lael. Vous me tentez trop. Il a l’air superbe !

19 11 2011
nodreytiti

🙂 Il faut vraiment que tu le découvres! Non non non je ne te tente pas!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :