Oksa Pollock, Anne Plichota et Cendrine Wolf

3 08 2010

Présentation de l’éditeur:

Oksa Pollock, 13 ans, pensait être comme tout le monde, mais ce soir tout a changé… Un peu angoissée par la rentrée dans son nouveau collège, Oksa déclenche tout à coup des phénomènes étranges dans sa chambre. Un coin de son bureau prend feu, ses cartons de déménagement pas encore défaits explosent… Elle qui a toujours rêvé d’être une ninja, voilà qu’elle se découvre des dons surnaturels ! Perdue et terrifiée, elle se garde bien d’en parler. Mais ce n’est pas fini. Le même soir apparaît sur son ventre une mystérieuse empreinte. Mise dans la confidence, sa grand-mère, l’excentrique Dragomira, lui avoue le secret de ses origines : la famille Pollock vient d’Édéfia, un monde invisible caché quelque part sur Terre.Oksa est leur Inespérée, leur seul espoir d’y retourner. Oksa ne sera plus jamais la même. Et malgré l’aide de son meilleur ami Gus, il va lui être bien difficile de concilier sa vie de collégienne ordinaire avec l’accomplissement de son stupéfiant destin.

Mon avis:

Ce livre avait tout pour me plaire : de la magie, une héroïne sortant de l’ordinaire, des créatures fantastiques….

Oksa est vraiment une jeune fille qui sort de l’ordinaire. Elle adore le kung-fu et le Japon, et a un grand sens de l’humour ainsi que beaucoup de réparti. Elle va découvrir peu à peu ses dons, et malgré l’interdiction qu’elle a de s’en servir en public, elle ne se dérange pas pour le faire ce qui nous a donné le droit à des scènes assez comiques.

Malgré tout, je ne suis jamais rentrée dans l’histoire. J’ai trouvé que ce livre avait beaucoup trop de longueurs et qu’il n’y avait pas assez d’action. Heureusement que le personnage d’Oksa avec sa personnalité était là.

Je trouve qu’il y a beaucoup de similitudes avec Harry Potter; d’ailleurs voici quelques unes d’entre elles:

– Le Secret Qui Ne Se Prononce Pas ( Celui Dont On ne Doit Pas Prononcer Le Nom).

– Le Caméroeil (la pensive) : permettant de voir les souvenirs.

– Un professeur McGraw (professeur Rogue): ayant des problèmes avec Oksa.

Bref quelques autres encore qui dès que je les ai lu, je n’ai pas pu m’empêcher de faire le rapprochement.

Beaucoup de créatures fabuleuses sont présentées dans le livre, mais mes préférées restent les Foldingots avec leur langage si spécial:

 » Vous avez mené votre visite jusqu’à cet étage pour faire une sollicitation, fils et petite-fille de ma Gracieuse? C’est avec le ravissement de la Foldingote et moi donnerons l’assistance, vous pouvez éternellement envisager notre frénésie«  (p167).

Et l’explication sur leur langage:

 » Les Foldingots lisent absolument tout ce qui leur passe sous les yeux, le journal, le dictionnaire et les livres. Mis aussi ls consignes sur les flacons(…) Ce  sont des lecteurs compulsifs.«  (p167).

J’ai donc été assez déçue de ce livre que j’ai trouvé trop long. A plusieurs reprises j’ai voulu arrêter la lecture mais finalement, j’ai réussi à aller jusqu’au bout. Cependant, je ne lirai pas les tomes à venir.

Maintenant, la plupart des avis que j’ai lu sur ce livre sont positifs, donc peut être que vous allez l’aimer!

Livre lu dans le cadre du Summer Pal challenge : 5/33.

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :