Cherub, mission 1 : 100 jours en enfer, Robert Muchamore

3 08 2010

Présentation de l’éditeur:

Un terroriste n’invite jamais un inconnu dans sa maison. Il craint d’avoir affaire à un policier infiltré ou à un agent des services secrets. Mais il ne se méfie pas des amis de ses enfants. Ce qu’il ignore, c’est que l’un de ces amis a dissimulé des micros dans chaque pièce, placé sa ligne téléphonique sur écoute, effectué des copies de son disque dur et scannée les pages de son carnet d’adresses. Cet enfant travaille pour Cherub. Les agents de Cherub ont entre dix et dix-sept ans. Leur mission : tromper la vigilance des adultes, obtenir des informations sensibles et déjouer les complots criminels qui nous menacent. Pour raison d’Etat, ces enfants n’existent pas.


Mon avis

Merci à la  et aux éditions Casterman pour ce partenariat.

James est un garçon de 12 ans vivant avec sa mère et sa demie-sœur Lauren. Il ne mène pas une vie simple mais tout vas basculer le jour où il se fait renvoyer de son collège et que sa mère décède. Dès lors, il va intégrer le Cherub, des agents secrets mineurs afin de tromper les ennemis. Cependant, il devra poursuivre une formation de 100 jours afin de voir s’il est apte ou non de faire parti de l’équipe. Ces 100  jours vont se révéler très difficiles…

On s’attache vite à James. C’est un pré-ado comme les autres qui jusqu’ici n’a pas connu une vie tranquille. Cherub va se révéler pour lui comme une nouvelle vie. Malgré tout, on se demande quand même si Cherub laisse vraiment le choix à James : rester dans son orphelinat miteux avec des brutes ou intégrer Cherub avec sa chambre individuelle confortable ayant sa propre salle de bain, des cours adaptés à son niveau, des tas d’activités… Un orphelin hésiterait-il une seule seconde entre ces deux choix? Je ne pense pas.

On va donc vivre avec lui sa découverte du camp, sa formation et sa première mission. Malgré son entrainement comme les adultes, il reste un enfant et à travers lui, on va connaitre ses doutes et ses premières expériences.

A travers ce livre, l’écrivain nous confronte à une question : faut-il faire un mal pour un bien? En effet, James se pose beaucoup de questions sur le bien fondé de ses missions.

Je regrette une seule chose dans ce livre : que les autres personnages soient aussi effacés dans le roman : on ne sait que peu de choses sur eux et certains étant attachants, j’aurai aimé en savoir un peu plus.

Voici le site consacré à cette série : http://www.cherubcampus.fr/

Ce livre est donc agréable à lire même s’il est destiné à la jeunesse, et je pense que je vais me plonger encore dans les autres missions du Cherub.


Livre lu dans le cadre du Summer PAL Challenge: 7/33.

Publicités

Actions

Information

2 responses

4 08 2010
Catoche

J’ai l’intention de le lire depuis longtemps ! Il faudra que je m’y mette.
J’en profite pour te dire que ton nouveau blog est très joli ! C’est vrai qu’il est mieux le le précédent. J’aime beaucoup les couleurs et sa sobriété !

7 08 2010
nodreytiti

J’espère que tu le liras prochainement pour connaitre ton avis.
Merci beaucoup c’est vrai que ça change par rapport à l’autre!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :