Plaisirs coupables, Laurell K. Hamilton

2 08 2010

Présentation de l’éditeur:

Mon nom est Blake, Anita Blake. Les vampires, eux, m’appellent  » l’Exécutrice  » et par égard pour les oreilles les plus chastes, je ne vous dirai pas comment, moi, je les appelle. Ma spécialité, au départ, c’était plutôt les zombies. Je relève les morts à la nuit tombée pour une petite PME. Ce n’est pas toujours très exaltant et mon patron m’exploite honteusement, mais quand on a un vrai don, ce serait idiot de ne pas s’en servir. Tuer des vampires, c’est autre chose, une vieille passion liée à des souvenirs d’enfance. Depuis qu’ils sont officiellement reconnus et ont pignon sur rue, ils se croient tout permis. Certes, il y en a de charmants, voire très sexy, mais il y en a aussi qui abusent. Ceux-là je les élimine. Rien de tel pour garder la forme : ça vous fouette le sang !

Mon avis:

J’ai ce livre depuis 1 an dans ma PAL et je ne comprends pas pourquoi je ne l’ai pas lu plus tôt. Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir lu et entendu des avis positifs dessus. Peut être aussi la peur de devoir rattraper tous ces tomes en retard des aventures d’Anita Blake.

Alors l’histoire ce passe dans un univers où humains et créatures ( vampires, loup-garou, rat-garou, zombies, goules) cohabitent ensemble. Beaucoup de querelles apparaissent dans la population quand aux droits des vampires.

Anita est un réanimatrice : elle réanime les morts. On fait appel à ses services surtout lors de problèmes dans le testament, afin de demander l’avis au défunt. C’est son métier, mais non officiellement, elle est aussi l’Exécutrice de vampires.

Elle déteste les vampires et ne veux absolument ne rien avoir à faire avec eux. Cependant, une série de meurtre particulière apparaît : il y a un tueur de vampires qui courent dans les rues. Malgré elle, Anita se voit contrainte d’enquêter sur ces mystérieux meurtres….

J’aime beaucoup le personnage d’Anita Blake. Malgré ses sa force au combat et son courage, elle est comme tout le monde : elle a une grande peur des vampires. Elle a aussi un sens de la répartie hors du commun ce qui donne à ce livre une bonne touche d’humour. Pour finir, comme tout le monde elle a aussi ses faiblesses, qui je dois dire font bien rire, je cite :

 » La dernière chose que je saisis avant de m’allonger fut un pingouin en peluche baptisé Sigmund. J ne dors pas avec lui souvent: seulement après que quelqu’un a tenté de me tuer. Chacun ses faiblesses. Il y a des gens qui fument. Moi, je collectionne les pingouins en peluche.Si on ne me dénonce pas, je ne dénoncera personne non plus.« 

Edward est un personnage assez dur à cerner. Derrière ses airs de gros balèze, il a quand même du coeur et est prêt à aider Anita. Malgré tout, ils ont une relation assez spéciale, ils sont amis sans l’être dans le sens où ils sont là pour s’entraider mais peuvent aussi être réellement à s’entre-tuer.

L’histoire est vraiment prenante, certains personnages secondaires ont assez attachant comme Phillip et Ronnie.

L’écriture est très fluide et sans longueurs. Les chapitres sont très courts et très prenants.

Bref, je recommande vivement à tous ceux qui comme moi hésitent encore à s’embarquer dans les aventures d’Anita, et j’ai hâte de lire le second tome.

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :